unnamed
, ,

Je l’aime, mais pas sur internet…

En décembre dernier (alors que mes envies de création de blog étaient bien mures) la revue Picoti proposait dans sa rubrique « Le coin de parents » un super article intitulé Enfant connecté, Enfant exposé?. Je vous le conseille fortement, il est court et très bien fait. Les propos d’Olivier Ertzscheid sont à la portée de tous et nous devons tous protéger nos petits. Enfin c’est un avis totalement personnel.

J’ai certes fait le choix de tenir un blog sur ma vie de maman active (donc de m’exposer personnellement) mais j’ai surtout fait le choix de protéger Baby Monkey le plus possible. Vous ne verrez donc jamais son visage… Malheureusement pour moi, vous ne pourrez aussi jamais flatter mon ego de Mum en me disant que j’ai le bébé le plus beau du monde (même si c’est le cas 😉 ).

Et oui, je suis cette personne relou qui lorsque vous voulez faire une photo vous dit « ok mais pas sur internet », « d’accord mais pas son visage ».

A vrai dire ce n’est pas l’envie qui me manque. J’aimerai vous montrer ses mimiques, son nez rond, ses longs cils et aussi à quel point il ressemble à L’amoureux… Mais je m’y refuse pour lui, pour son avenir et pour le préserver le plus possible.

Nombre d’Instagrammettes que je suis se sont déjà fait piquer des photos de leur boutchou et se sont rendues compte que d’autre personnes utilisaient ces clichés en s’inventant une vie, en usurpant leur identité. Elles sont depuis passées en compte privé mais cela suffit-il vraiment? Sur les réseaux sociaux les faux profils pullulent

1EB7AE39B55809D0235BB0B3693D6561

Etant moi même de la génération Y, je sais bien que Baby Monkey aura un jour ou l’autre une identité numérique. Mais je veux qu’il apprenne à la contrôler, qu’il choisisse et que l’on soit prêt de lui pour le guider.

Je ne peux aussi que vous conseiller d’aller faire un tour sur le site d’Action Innocence (qui malheureusement ne fait plus plus d’action de prévention en France depuis décembre 2012 pour des « raisons économiques »).

♥♥♥

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Votre email ne sera pas publié. Les champs * sont obligatoires