IMG_9454
,

Toc toc toc, les 22 mois sont là…

Soyons honnêtes, je pense que c’est l’une des dernières fois ou je peux parler de l’évolution mensuelle de mon petit coeur. Bientôt mon tout petit aura 2 ans… 2 ans BORDEL! Mais ne grillons pas les étapes et profitons de chaque jours. Il y a un peu moins d’une semaine Baby Monkey a eu 1 mois de plus et à 22 mois mon petit c’est :

  • Un bonhomme qui est fan de sa draisienne (merci Papa Noël) et de son tricycle.
  • Une passion pour les gommettes. Les coller partout mais aussi les arracher une fois collées.
  • Des biberons de lait qui reviennent tout doucement au goûter et cela n’était pas arrivé depuis quasiment un an!
  • Toujours 16 dents et rien en vue.
  • Un chambre qui évolue et qui devient une chambre de grand.
  • Un petit garçon très poli qui dit merci, au revoir et pardon. On attend avec impatience « bonjour » qui ne saurait tarder.
  • Le « oui » a fait son apparition et quel bonheur! Le « non » on en pouvait plus!
  • Un vocabulaire qui s’enrichit de jour en jour et un bébé qui prend plaisir à répéter tout ce qu’on dit.
  • Une passion dévorante pour Tchoupi depuis le spectacle dont je t’ai parlé ici.
  • Un vrai « mec » qui adore tout ce qui roule : moto, camion, voiture, karting, ballon…
  • Des peurs qui arrivent au moment du coucher et en pleine nuit alors qu’avant tout se passait sans soucis.
  • Un bébé devenu nerveux et agité alors que ce n’était forcement pas sa nature… La terrible crise des 2 ans est bien là. Je t’en parle très très prochainement.
  • Un fou de comptines et de chansons mimées. Faire le foufou avec papa et maman c’est si bon.
  • Un glouton qui adore les fruits : clémentines, bananes, mangue, tomates, pommes… Il pourrait se nourrir que de ça et on ne s’en plaint pas!
  • Un mini qui saigne facilement du nez et comme il faut tout faire en courant, il y a de nombreuses chutes sanglantes. Cela me fend le coeur à chaque fois…

IMG_9455

♥ Et pour moi, un amour pour toi qui ne cesse de grandir ♥

♥♥♥

Anaïs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Votre email ne sera pas publié. Les champs * sont obligatoires